EFT ou EMDR, comment choisir?

On parle souvent d’EFT ou d’EMDR lorsqu’on parle des traumatismes et à la manière dont ils sont stockés dans le cerveau émotionnel. L’EFT ou l’EMDR sont efficaces pour cela mais pas que. Revenons-en au début :

  • EFT pour Emotional Freedom Technique
  • EMDR pour Eyes Movement Desensitization & Reprocessing

Les questions qui reviennent le plus souvent sont : qu’est ce qui est le plus efficace ? comment faut-il choisir ? comment se forme t’on aux deux techniques ?

Comment se forme t’on?

La première chose qu’il faut savoir c’est la manière dont on se forme aux deux techniques et très différentes.

L’EFT est vraiment une approche très démocratisée et tout le monde peut s’y former alors que l’EMDR est aujourd’hui réservé à la formation à toute personne médecin, psychiatre, psychologue. L’EMDR est assez fermé puisque si l’on ne fait partie du corps médical il est impossible de se former. Il y a pour l’EMDR d’autres écoles qui ont repris le système des mouvements oculaires mais attention cela reste un dérivé de l’EMDR et non son application officiellement reconnue.

Qu’est ce que l’EMDR ?

L’EMDR représente la stimulation des points d’acupression associée à la psychologie verbale. C’est ce qu’on appelle de la psychologie énergétique.

L’EMDR est un travail de désensibilisation et de reprogrammation à partir des mouvements oculaires. L’EMDR a été créé par le Dr Shapiro. Elle l’a découvert lors d’une expérience qu’elle a elle-même vécue après qu’un médecin lui ait annoncé brutalement qu’elle était atteinte un cancer. Elle est rentrée chez elle effondrée, puis en faisant un mouvement oculaire en regardant le plafond, elle s’est sentie mieux. De ses recherches, cette méthode qui utilise les mouvements oculaires est née.

Dans cette méthode, au lieu de tapoter sur des endroits du corps, au lieu de répéter des phrases en relation avec la problématique ciblée on travaille sur les mouvements oculaires. Pour cela il faut revenir le plus près possible de l’origine du problème puisque ce qui intéresse le thérapeute c’est cela. Il faut donc tirer la ficelle pour revenir à l’expérience, au fait le plus proche. Ceci permet ensuite de désensibiliser la problématique d’origine.

Qu’est ce que l’EFT ?

L’EFT a été créé par Roger Cahallan. Roger Callahan à ce moment là est en train d’accompagner une patiente (Mary) qui avait une profondément enracinée : la phobie de l’eau. Cette patiente l’a contacté pour y mettre fin car c’était invivable. Pour vous donner un exemple, le simple de faire couler un verre d’eau était compliqué. Un jour au cours d’une séance, Mary a mal l’estomac ainsi que des nausées dès que l’idée de se rapprocher de l’eau est évoquée. Robert Cahallan étudiait la théorie des méridiens provenant de la médecine traditionnelle chinoise. Il a alors l’idée de lui faire stimuler un point sous l’œil (c’est celui du méridien de l’Estomac). Les tapotements sur ce point d’acupression en relation avec l’estomac tout en étant à l’écoute de ses sensations guérissent Mary. Sa phobie n’existe plus. Robert Cahallan a poursuivi ses recherches et a créé la structure de stimulation à travers 14 points d’acupuncture (12 méridiens principaux et 2 méridiens merveilleux). Cette stimulation associée à la problématique sur laquelle on travaille (revenir à la source du problème) permet de libérer toute la mémoire traumatique, toute la mémoire qui contient les phobies, les obsessions, la capacité de dormir, les douleurs etc. L’EFT peut apporter beaucoup de bienfaits avec cette méthode qui est simple. Cette méthode a été remaniée Gary Craig notamment a repris les travaux du Dr Cahallan.

Des travaux menés en imagerie médicale ont prouvé que les personnes qui ont une empreinte traumatique peuvent la lever au fur et à mesure des séances d’EFT. Ceci est lié au fait que l’information part au cortex.

Contrairement à l’EMDR tout le monde peut se former à cette technique de libération émotionnelle. Pour les enfants c’est génial parce que c’est très ludique en 2 à 3 rondes bien des problématiques sont réglées.

Qu’est ce qu’un évènement traumatique?

Un événement traumatique est une expérience émotionnellement pénible ou perturbante qui peut avoir des effets psychologiques durables. Il peut s’agir d’un incident unique ou de multiples incidents qui se produisent au fil du temps et qui peuvent conduire au syndrome de stress post-traumatique. Les événements traumatiques peuvent inclure des abus physiques, sexuels et/ou émotionnels, des catastrophes naturelles, des accidents graves, des expériences de guerre ou de combat, et le terrorisme. Ces événements sont souvent inattendus et accablants, et donnent à la personne un sentiment d’impuissance, de vulnérabilité et de perte de contrôle. Des épreuves de la vie quotidienne peuvent être traumatiques : deuil, divorce; burn-out. À la suite de ces expériences, les personnes peuvent souffrir de flashbacks, de cauchemars, de pensées et de souvenirs intrusifs qui rendent difficile la vie quotidienne. Ce sont les troubles post-traumatiques.

Que retenir de l’EFT et de l’EMDR ?

Les thérapies EMDR et EFT permettent de se libérer d’un traumé. Néanmoins, se libérer d’un trauma c’est se libérer non pas du souvenir parce que c’est impossible car le souvenir est une réalité vécue mais c’est se libérer de l’empreinte émotionnelle. L’objectif est donc qu’il reste le souvenir mais que l’empreinte traumatique soit évacuée: il reste donc le souvenir mais qu’il n’y a plus de manifestations corporelles, émotionnelle, sensitive. Aussi étonnant que cela puisse paraître, cela fonctionne.

orange fabric padded armchair with black metal base near round clear glass-top table and gray sofaQuels sont les points communs entre EFT et EMDR ?

Ces méthodes ont les mêmes vocation et permettent de travailler globalement sur les mêmes thématiques. Elles ont deux points communs :

Travailler sur la source

Il est important de revenir à la source du problème. C’est essentiel. Plusieurs patients pensent venir en séance en ayant déjà connaissance de son origine mais les multiples questions posées par le praticien permettent d’aller plus loin et de creuser afin de s’assurer qu’il s’agit bien de son origine réelle. Ce retour à la source à travers les questions peuvent faire revenir les émotions, les angoisses, les ressentis douloureux liés à ce qui s’est produit.

Évaluer son ressenti

On évalue en EFT et en EMR: il faut évaluer entre 0 et 10, à l’intensité de ce que vous ressentez maintenant (après avoir trouvé la source du problème)? Sachant que 0 représente « on ne ressent rien » et 10 « ce n’est pas facile à vivre ».

Si par exemple, votre évènement traumatique est une agression dans la rue. L’objectif va d’abord être de savoir : lorsque vous pensez à ce problème d’agression, que ressentez-vous? Le fait de reparler de ce trauma peut déclencher des manifestations (avoir du mal à respirer, se sentir mal, avoir la boule au ventre). Dès lors qu’on a de l’intensité émotionnelle, toutes les images, toutes les perceptions sensorielles qu’elle a en relation avec le souvenir d’originel, les mouvements des yeux de droite à gauche ou les tapotements peuvent être effectués. L’objectif est que l’évaluation de l’intensité passe ensuite à 0.

Quelles sont les différences entre les thérapies EMDR et EFT?

L’accompagnement

La différence est sur la population d’accompagnant. Avec l’EMDR vous aurez vraiment des psychiatres, psychanalystes, psychothérapeute et médecins. En EFT vous pouvez avoir toutes formes de catégories de population qui accompagnent les autres parce que tout le monde peut s’y former. Le souhait de Robert Cahallan et de Gary Craig était de démocratiser cette pratique.

Le champ d’action

Avec l’EFT le champ d’action est plus large puisque même sans souvenir ou image, on peut tout de même travailler. Les sujets qui peuvent être traités sont donc plus larges.

L’après séance

Avec l’EFT, après la séance, le patient ressort avec un protocole à suivre pour exercer lui-même sa stimulation.

Mais alors, que choisir : EFT ou EMDR ?

Et bien déjà après avoir lu tout ça, vous aurez peut-être déjà une première idée. En effet, certains ont déjà fait part de ressentis différents suite à l’utilisation d’une méthode ou d’une autre (ex : tourner de l’œil après les mouvements oculaires, ne pas supporter les tapotements..). Nous avons d’ailleurs rédigé un article sur les effets secondaires suite à l’EMDR.

Une autre chose qui peut vous faire préférer une méthode plutôt qu’une autre : le prix, le praticien disponible à proximité de chez vous, les possibilités de prises en charge…ou pas.

Peut-être qu’un jour nous aurons l’occasion de parler de l’hypnose. C’est une autre voie possible…

Laisser un commentaire